Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Téléphone

06 42 46 25 25

Email

julie.grolleau.sophrologie@gmail.com

Horaires d'ouverture

Lun - Sam : 9h - 20h

Le champ de la périnatalité regroupe les sujets divers allant du projet de conception jusqu’à l’accueil du nouveau-né à la maison, en passant par la grossesse en elle-même et par l’accouchement.

Les professionnels impliqués dans la périnatalité relèvent à la fois du domaine médical, paramédical, psychologique, mais aussi du domaine du bien-être et du développement personnel.

Durant ces périodes charnières de la vie, les femmes et les couples bénéficient d’un suivi médical particulier, multipliant les rencontres avec les gynécologues, les obstétriciens, les sages-femmes, les médecins généralistes, etc. Ils sont ainsi particulièrement accompagnés sur un plan « technique » et médical, surtout les femmes lors de leur grossesse.

Envisager de faire un enfant, attendre un bébé, se préparer à l’accouchement, mieux-vivre les chamboulements physiques, psychologiques et émotionnels liés à la grossesse, trouver sa place en tant que futur parent… Toutes ces problématiques sont avant tout un cheminement personnel dans lesquels les couples et les femmes peuvent souhaiter être accompagnés par un professionnel du développement personnel.

Ils et elles peuvent ainsi chercher à :

  • Développer leur bien-être physique et mental
  • Se recentrer au mieux sur leurs envies et leurs ressources intérieures pour mieux les exploiter
  • Dépasser certains blocages ou appréhensions
  • Prendre conscience de toutes les sensations positives que l’on peut ressentir durant ces périodes

… et ce pour mieux se vivre dans ces grands changements.

La sophrologie est un ensemble d’outils de développement personnel adapté pour répondre à ces besoins. Une telle démarche permet aux futurs parents de cultiver les facteurs de réussite de leur bien-être et de leur équilibre de couple et familial.

La sophrologie permet en effet une amélioration du bien-être physique et l’harmonisation corps/esprit en travaillant sur l’intégration du schéma corporel. Le besoin s’en fait ressentir durant cette période de vie où le rapport au corps évolue, et où les changements physiques s’opèrent. Les relaxations dynamiques et le travail sur la détente et le lâcher prise physique seront les outils de ce travail.

Elle permet de s’inscrire dans le principe de réalité objective : Le dialogue introspectif avec le sophrologue et les relaxations profondes permettent de se recentrer sur soi et de voir la réalité telle qu’elle est en prenant du recul sur notre fonctionnement, nos propres injonctions de réussite, nos difficultés, mais aussi nos propres besoins et nos propres capacités à y répondre. La sophrologie aide ainsi à se réaliser pleinement en tant que futur parent en s’acceptant tel que nous sommes et en permettant de prendre conscience de ses ressources pour atteindre des objectifs réalistes et de pleine réalisation de soi. Les visualisations lors du travail intrasophronique en séance permettront d’ouvrir la voie à ses ressources intérieures et à de nouvelles habitudes mentales et comportementales, ainsi que de les ancrer dans notre quotidien.

La sophrologie permet aussi de travailler sur le principe d’action positive : dans cette période de doutes et de chamboulements que peut être l’attente  puis l’accueil d’un enfant, la sophrologie permet d’acquérir de nouvelles attitudes mentales et de nouvelles habitudes, en se concentrant sur les facteurs de réussite et de bien-être : on apprend à formuler des intentions positives et à prendre soin de soi via les relaxations profondes et durant les visualisations qui nous ouvre de nouvelles voies de développement de son bien-être et de son potentiel. Ainsi, une démarche vertueuse de bien-être est lancée avec des impacts sur tous les membres de la cellule familiale.

En travaillant ainsi sur la pleine conscience et le développement de nos ressources et de nos capacités positives, nous acquérons la capacité à conserver un point de vue positif et à gérer le stress de ces grandes étapes de la vie, les maux et les changements physiques, les bouleversements hormonaux et émotionnels, l’attente, l’appréhension, et à y réagir avec notre propre créativité.

La sophrologue répond donc aux attentes des futures papas et mamans quant aux développement de leur bien-être et de leur potentiel, et ce avec toute la douceur et le profond respect de l’intégrité des personnes dont nous avons particulièrement besoin durant cette période charnière de la vie.

Les couples attendent principalement d’une démarche de développement personnel de :

  • Prendre de la distance avec les angoisses, les doutes, et les peurs : Être un parent en devenir peut réveiller des traumatismes, des conflits psychiques, des peurs et des stress, souvent liés à notre propre relation à nos parents et à ce que nous avons plus ou moins bien vécu enfant.  Par ailleurs, l’arrivée d’un enfant dans nos vies impliquent des bouleversements dans notre quotidien, dans nos rapports de couple et dans notre rapport à soi, et toutes ces nouveautés peuvent faire peur. Le travail intrasophronique permet de travailler sur la verbalisation, la représentation de ces peurs, puis sur leur acceptation et la prise de distance nécessaire. Nous pouvons par exemple utiliser la technique de sophro-correction sérielle particulièrement efficace pour les déconditionner. Les clients peuvent ainsi s’en détacher et prendre conscience du positif de leur vécu dans ces nouvelles expériences de vie.
  • Gérer la culpabilité : Nous nous faisons une certaine image de la parentalité et notamment des émotions et du bonheur sensés en découler. Cette vision nous est en partie imposée par la société et nous nous l’imposons parfois à nous-même. Nous nous mettons une pression de réussite pour être un parent idéal, dévoué à son enfant, ultra-prévoyant, et également une pression à ressentir du positif. Pourtant la parentalité est une affaire complexe mêlant un ensemble d’émotions, de pensées… positives comme négatives. Il est par ailleurs illusoire de croire que nous pouvons « performer » en tant que futur parent alors qu’il s’agit de quelque chose de totalement nouveau et unique à chaque nouvelle relation parent-enfant. Les séances de sophrologie sont des temps où nous pouvons être nous-même. Ils permettent de se reconnecter à soi, à ses sentiments et de prendre conscience de toutes nos qualités en tant que parents, en sortant des injonctions et des dictats.
  • Mieux gérer la fatigue : Les futurs et jeunes mamans vivent un état de fatigue important durant la grossesse, lié au travail conséquent du corps durant cette période et parfois à des troubles du sommeil. En post-accouchement, cette fatigue est d’autant plus présente, liée à l’effort fourni pour mettre au monde leur enfant et à l’accompagnement intense des premiers instants de vie de bébé.

L’accueil d’un nouvel être dans sa vie nécessite par ailleurs un travail conséquent où il faut gérer l’achat du matériel de puériculture, un ensemble de démarches administratives, de nombreux rendez-vous médicaux à honorer… et ce en menant souvent de front une activité professionnelle. Les parents et particulièrement les mamans ont besoin d’apprendre à se recentrer sur elle-même pour mieux écouter leur corps et apprendre à gérer leur énergie. Un travail de protection sophro-liminal du sommeil peut par exemple être adapté dans de telles situations pour se conditionner à avoir un sommeil réparateur et de qualité. Les exercices de sophro-respirations peuvent également être adaptés pour s’accorder des moments de pauses ressourçant durant la journée permettant d’évacuer la fatigue et d’avoir un regain d’énergie.

  • Pratiquer des exercices de relaxation : Durant ces périodes de vie, les jeunes et futurs parents peuvent être amenés à vivre sous pression. Ils cherchent des méthodes pour lâcher prise efficacement et ainsi se ressourcer pour mieux profiter de leur quotidien et de ces instants de vie uniques. Les techniques de détente physique et mentale employées durant la sophronisation de base ainsi que les relaxations dynamiques sont des outils bénéfiques qu’ils pourront par la suite employer jour après jour.
  • Se reconnecter à des sensations agréables : Pendant la grossesse, nombreux sont les petits bobos et sensations inattendues et parfois gênantes. On peut même en oublier de profiter de ce qui nous fait du bien et ne pas prendre conscience des sensations agréables que peuvent procurer la grossesse, ces sensations désagréables prenant le pas. La sophrologie permet de mieux prendre conscience du positif que l’on ressent en intégrant mieux son schéma corporel notamment, et de prendre de la distance avec les ressentis négatifs.
  • Accepter les changements physiques et émotionnels : Ce besoin concerne surtout les mamans qui voient leur corps évoluer durant la grossesse, en post-accouchement ou durant la prise de traitement pour faciliter la conception. Les bouleversements hormonaux durant cette période entrainent en plus des changements physiques, des variations des états émotionnels. La sophrologie permet de mieux intégrer les changements en douceur et de prendre de la distance avec des états émotionnels ou physiques passagers.
  • Apprendre à mieux gérer les douleurs notamment durant l’accouchement : La grossesse peut avoir son lot de souffrance physique, au dos, aux jambes, dans la poitrine, etc., la douleur la plus redoutée étant ensuite celle de l’accouchement. Il est cependant un événement durant lequel la femme peut apprendre à gérer la douleur au mieux, et avec l’aide de son conjoint. La préparation mentale à l’accouchement concerne donc les deux parents. La technique de Sophro-substitution sensorielle peut être utile dans de telles circonstances, afin de substituer une sensation agréable à la douleur.
  • Développer leur confiance en soi : Les futurs parents ont la capacité d’apprendre beaucoup et d’assumer leur rôle auprès de leur enfant. Ils peuvent cependant parfois douter d’eux-mêmes, et manquer d’assurance. La sophrologie peut les aider à renouer avec leur confiance en eux et à la développer dans le contexte de la parentalité. Une technique envisageable serait par exemple l’acquisition d’un geste d’ancrage associé automatiquement à cette émotion de confiance, pour pouvoir la ressentir pleinement lorsqu’ils en ont besoin.
  • Mieux vivre et mieux gérer la prise de poids et l’alimentation : Durant la grossesse, la femme prend du poids et peut ressentir des fringales liées aux bouleversements hormonaux et psychologiques. Certaines doivent par ailleurs gérer leur prise de poids et respecter des contraintes alimentaires, par exemple lorsqu’un diabète gestationnel est présent. La femme doit alors contrôler et réguler son taux de sucre dans le sang en suivant un régime appauvri en sucres lents comme rapides. Elles cherchent à améliorer leur rapport à leur alimentation et à gérer les pulsions alimentaires. La sophrologie permet de prendre de la distance face à ces pulsions et à mobiliser les ressources pouvant aider à mieux traverser ces périodes.

L’approche unique en tant que praticien de l’EFDS permet de réaliser des protocoles de prise en charge dédiés à la personne, au groupe, ou au couple que l’on accompagne pour la/les guider vers la réussite d’un objectif le plus « SMART »possible :

  • Spécifique et Simple. Il s’agit d’un objectif compréhensible et que la personne intègre consciemment et inconsciemment. Ainsi à chaque séance, elle sait pourquoi elle vient et peut orienter ses efforts vers l’atteinte de cet objectif. En tant que praticien EFDS, nous l’aidons à émerger la raison de sa consultation et à y voir plus clair.
  • Mesurable. L’atteinte de l’objectif est concrètement mesurée par des éléments tangibles dans son quotidien et dans sa réalité : « j’ai réussi à m’occuper de mon enfant avec sérénité », « j’ai réussi à gérer la douleur de l’accouchement », « j’ai réussi à parler de mes peurs liées à la maternité à mon conjoint », etc. Ainsi la personne peut mesurer dans sa vie la bonne atteinte de l’objectif ou évaluer le travail qui lui reste à réaliser pour y parvenir. Toutes les dimensions de son être, consciente et inconsciente, peuvent ainsi constater l’évolution et toute la réussite de la démarche de développement personnel entamée.
  • Acceptable. Il s’agit d’un objectif qui correspond aux attentes, aux valeurs et aux principes de chaque client.  Son intégrité et son individualité sont respectées. Dans le cadre de la périnatalité, le(s) client(e)/s fixent un objectif qui correspond à leur vision de la famille, du couple, de la relation parent-enfant et à leur projet de grossesse, d’accouchement ou encore d’allaitement.
  •  Réalisable. L’objectif est atteignable et réaliste. La démarche de développement entamée par la personne est un changement, une évolution personnelle pragmatique qui s’inscrit dans le réel et dans la mesure du possible. Le travail porte sur ce qui peut être amélioré dans le vécu de la personne : sa façon de vivre la grossesse, de vivre sa parentalité, de gérer la douleur, etc.
  • Temporel. Un objectif s’inscrit dans la réalité de la vie et du quotidien du client. Il y a donc une notion de délai, de lieu, de timing à inclus.

Cet objectif est par ailleurs avec une formulation positive, excluant les négations, les injonctions et la focalisation sur ce qu’on ne veut pas, ou ce qu’il y a de négatif. Ainsi, le conscient et l’inconscient des clients peuvent dès sa formulation se lancer dans une démarche de mobilisation positive de leurs ressources et de leurs capacités que révélera le protocole. Il s’agit de la première grande étape de la démarche de développement personnel qu’ils entament.

Ensuite, un protocole explicitant les séances à venir et leurs intentions précises leur est proposé. Il s’appuie concrètement sur leurs goûts, leur histoire, leu rapport au monde puisqu’il s’agit d’un protocole unique et élaboré suite à la première séance d’anamnèse, dédiée à leur écoute.

A chaque prise en charge, il s’agit donc d’une démarche unique correspondant aux attentes du/des client(e/s), à son histoire et à ce qu’il est.

Un projet bébé, une grossesse, la vie avec un tout petit, est trop souvent considéré comme l’affaire de la femme dans le couple. Les papas peuvent avoir besoin de mieux comprendre, mieux se connecter à leur conjointe et leur futur enfant. Leur sentiment et leur rôle sont parfois minimisés et l’on ne leur laisse pas toujours la place qu’il mérite.

Ma spécialisation sur le couple me permet d’accompagner les deux parents, individuellement et ensemble, dans la refonte d’un dialogue fait de complicité, de compréhension et de respect de soi et de l’autre, dans une période de vie où l’on apprend à passer de 2 à 3.

Articles recommandés